logo vert et gris
cms wordpress fonctionnement

Pour toute activité aujourd’hui, il est nécessaire de disposer d’un site web de qualité : fluide, ergonomique, rapide… et bien sûr, « SEO-friendly ». Barbara Warin, experte digitale spécialisée dans le SEO, vous présente le pack de base indispensable pour créer, en toute autonomie ou presque, votre site web.

Le choix du CMS

Vous avez certainement entendu parler de ce fameux CMS… Mais que signifie au juste cet acronyme ? 

CMS est l’acronyme de Content Management System, c’est-à-dire système de gestion de contenu. Il s’agit d’un logiciel en ligne grâce auquel il est possible de créer, de gérer et de modifier facilement un site web, sans avoir besoin de connaissances techniques ni de maîtriser un quelconque langage informatique.

Ce choix est donc le prérequis n° 1. Parmi les logiciels open source disponibles, citons Joomla!, Drupal, TYPO3… et celui que Vert et Gris affectionne et utilise, j’ai nommé le CMS WordPress, soit le système de gestion de contenu le plus populaire parmi les webmasters.

Certes, celui-ci nécessite une prise en main, et une formation adaptée afin de pouvoir maîtriser les fonctionnalités fines de ce logiciel pour créer un vrai site web de qualité professionnelle. Il est aussi possible de déléguer cette partie à un concepteur de site dont c’est le métier. C’est un budget, mais souvent un investissement rentable. À voir donc en fonction du temps dont vous disposez pour en apprendre les bases, et de votre budget !

pack site web

Thème WP 

Vous êtes convaincu par les bénéfices, au sens propre et figuré, que peut vous apporter WordPress ? Vous avez bien raison 😉
Une fois ce choix effectué, il faudra alors sélectionner ce que l’on appelle le thème WordPress. Autrement dit, la colonne vertébrale de ce que sera votre futur site web. Vient ensuite la question du thème WordPress gratuit ou payant : les thèmes payants ont souvent plus de fonctionnalités et, surtout, plus de flexibilité dans leur utilisation. 

Pour autant, un thème gratuit comme ceux suggérés par WordPress (de type Twenty Twenty-Two) font tout à fait « le job ». Si vous êtes limité au niveau de votre budget, partez donc sans vergogne sur du gratuit !

 

Le constructeur de pages

Après le CMS, le thème, il faudra installer un constructeur de pages (conseillé !). Un constructeur de pages késako ? 

En schématisant, disons qu’un constructeur de pages permet de construire un site web, de le modifier, de manière intuitive, en utilisant le plus souvent le fameux « glisser-déposer ». À Vert et Gris, nous vous recommandons sans appel d’installer Elementor : un petit bijou de technologie qui permet, après une courte formation, de faire des sites web qualitatifs. 

La bonne nouvelle, c’est qu’Elementor est proposé gratuitement dans sa version basique, mais qui reste tout à fait suffisante pour concevoir un site web digne de ce nom.


Les extensions WordPress à installer

Il s’agit là des derniers outils à installer ! Les extensions WordPress vont en effet vous permettre de bénéficier de fonctionnalités supplémentaires afin de créer un site composé de formulaires (de contact essentiellement), d’un bandeau Cookies réglementaire (cf. RGPD), d’une aide à la rédaction optimisée SEO, de protection(s) anti-spams… et bien d’autres éléments fort, fort utiles !
Attention toutefois à ne pas surcharger WordPress d’extensions ! Votre site mettra sinon plus de temps à charger et les conflits entre les différents plug-in peuvent aussi vous causer quelques soucis… 

Par ailleurs, il est nécessaire de mettre à jour régulièrement ces extensions (une alerte vous informera lorsque ce sera le cas). Et ces mises à jour doivent se faire idéalement une à une, afin d’éviter les conflits entre les nouvelles mises à jour le cas échéant… Oui, webmaster est aussi un métier !

Quid du nom de domaine et de l’hébergeur ?

Une fois touts ces outils installés, ou avant, il vous faudra faire le choix du nom de domaine, soit le nom que portera votre site et qui sera affiché dans les navigateurs et résultats des moteurs de recherche. 

D’un point de vue SEO, il est préférable que celui-ci porte un nom rappelant explicitement votre domaine d’activité pour partir d’un bon pied. Mais ce n’est pas une règle stricte ! Le référencement naturel a bien d’autres subtilités… 🙂
L’hébergeur vous proposera souvent d’acheter le nom de domaine en même temps que ses services. L’hébergeur, comme son nom l’indique, hébergera votre site web, avec une base de données mutualisée (c’est-à-dire partagée avec d’autres sites web, même si bien entendu les données brutes ne sont pas mélangées) ou dédiée (plus sécuritaire, mais aussi plus chère). 


Parmi les hébergeurs les plus connus (et efficients), citons O2Switch, OVH, Gandi…

 

Comme vous pouvez le constater, créer soi-même son site web est possible ! Mais cela nécessite tout de même un peu de technicité… Si vous avez des questions à ce sujet, Vert et gris peut vous conseiller et vous orienter, alors, n’hésitez pas à nous contacter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 + 17 =